Je ne me suis pas fait avaler par un ours...

Publié le par Dolce

...ni courser par un mountain lion (puma) ni par un bobcat (lynx) meme si j'ai eu une experience nocture avec une bestiole non definissable du fait que j'etais sur le chemin des toilettes et que la bete etait entre moi et la porte. Je ne sais pas non plus de nous deux qui etait la plus apeuree mais je dirais elle d'abord, parce que comme je n'avais pas mes lunettes je ne l'ai pas vue tout de suite !
Vous l'avez compris, je suis revenue de Yosemite National Park et c'etait bien. Un peu epique, certes. Thomas avait son pied fou et moi mes petits microbes ont attendu pile le moment ou je suis montee dans l'avion en me disant "chouette un long week-end" pour sortir de leur taniere. Du coup j'ai du mater tout ca a coup d'Actifed et je n'etais donc pas a 100% de mes capacites. Mais du coup, finalement, on marchait a peu pres a la meme vitesse avec Thomas...
Vendredi soir, vol Newark-San Jose (Californie, pas Costa Rica, il faut suivre) ou Thomas m'attendait a l'arrivee, ayant deja pose sa valise a l'hotel et recupere la voiture de location. Samedi matin, on a fait la route jusqu'au parc de Yosemite, et l'apres-midi, on entrait dans le parc avec deja une tres jolie vue :
Et puis on en a profite pour se balader un peu, et aller voir la Bridalveil Fall (chute voile de mariee) :
On a d'ailleurs croise un lynx sur le chemin, c'etait pour le debut des hostilites.
On dormait le soir dans Curry Village, sous tente chauffee. En gros ca ressemble a des mini marabouts, avec du parquet, des lits tres basiques, un gros chauffage, une ampoule electrique (quand meme) et une porte en bois avec une moustiquaire et un gros cadenas. Et devant, des "bear proof containers". Parce qu'un nounours, ca aime manger, et que l'humain, l'Americain en particulier aussi - avec une furieuse tendance, pour le second, a laisser trainer de la bouffe un peu partout, ce qui plait beaucoup a l'ours... Du coup, l'ours par l'odeur alleche, se promene et des qu'il voit une glaciere, un paquet, une bouteille d'eau, du dentifrice (sisi) il se jette dessus. Donc, on laisse rien trainer dans les tentes ni dans sa voiture. On evite aussi le parfum vanille-j-en-croquerais-bien-encore-un-bout.
Pour vous donner une idee, voila ce que ca donne, un ours qui a faim* : Et je vous laisse lire les details sur le site du parc. Du coup on devient un peu nerveux : et mon labello, c'est grave docteur ? Et si moi je sens bon le savon, je suis l'apero ou le dessert ?
On n'a pas croise d'ours en tout cas. Soit ils ont trouve des momes americains plus appetissants car nourris au hot dog et McDo soit ils hibernaient encore. Mis a part donc ma rencontre dans la nuit avec la bestiole (voir plus haut), rien qui fasse peur. Enfin tout le monde connait ca. On dort sous la tente, il fait bien froid dehors (on approche de zero degres, c'est la montagne et on n'est qu'en avril), du coup on attend vraiment le *dernier moment* avant de se decider a renfiler un pull et courir au toilettes ou on se trouve nez a nez avec un machin a 4 pattes et on se demande lui et moi qui va bouffer l'autre en premier. Evidemment, on a aussi croise plein d'ecureuils, ils sont un peu plus farouches qu'a Central Park, mais ne vous menacent pas de morsure d'orteil pour recuperer un dentifrice donc ca va.
Pas mal de routes fermees a Yosemite en avril, du coup cela nous a "restreints" a la vallee, mais pour le pied de Thomas c'etait pas plus mal.
Le dimanche, on a fait une belle marche jusqu'en haut des chutes Vernal. Pour finir la grimpette jusqu'en haut des chutes, plus de 600 marches de granite (j'ai verifie sur le site), plus ou moins seches (en verite plutot moins) car une cascade, ca fait de l'eau.
Bilan une fois en haut, deux loques :
Mais contents d'etre la et de profiter du soleil avant de repartir.
Apres ca, petite marche vers le Mirror Lake, et diner a Yosemite Moutain Lodge Restaurant pour se remettre de nos emotions.
Lundi, plus calme, les Lower Yosemite Falls (on voit que c'etait moins dur, le sourire est plus large) et une promenade autour de la vallee avant de reprendre le volant.
On a vise Napa pour dormir le soir, pendant que Thomas conduisait, j'ai lutte avec/contre (rayer la mention inutile) son Blackberry pour googleiser les adresses d'hotels pas trop chers. On a atteri au Chablis Inn parce que c'etait pas trop cher et que le nom nous plaisait, et c'etait un motel tres correct. Diner chez Celadon, au bord de la riviere, mmm... Du filet de fletan avec du riz sauvage et une petite sauce cremee avec un blanc qui allait tres bien avec, et pour Thomas du canard miam miam avec un petit rouge. Et un dessert au chocolat bien sur...
Mardi matin, direction le Silverado Trail, ou sont une majorite de producteurs de vin de la region. On a voulu visiter un vignoble et des caves pas trop loin de Napa pour ne pas rater notre avion de retour vers New York, et on s'est donc dirige vers Pine Ridge. Petite visite auto-guidee d'un mini vignoble de demonstration tres joli et bien fleuri, puis visite des caves. Attention, c'est sur rendez vous ! Mais bon, avec un grand sourire, on a reussi a avoir une petite visite pour nous, avant une petite degustation de Chenin Blanc/Viognier 2007 (crisp and fruity), chardonnay 2006 (classique), Merlot/Cabernet Sauvignon (me rappelle plus l'annee, il etait pas delirant) et de Malbec 2005 qui etait tres bien. Tannique sans l'etre trop avec des accents de fruits grilles, mures et vanille. Du coup on est reparti avec une bouteille de Malbec, mini valise obligeant a se restreindre.
J'ai ete etonnee des vignobles, car beaucoup plantent des rosiers en fin de ligne... Je n'avais jamais vu ca en France et me demande si c'est purement esthetique ou si cela a une fonction particuliere... ? Voila pour nos mini-vacances (oui, quand on travaille aux Etats-Unis tout week-end de plus de 2 jours est considere comme des "vacances", le premier qui fait une remarque sur les vacances francaises et les RTT se fait blacklister de ce blog).
Dur dur de retourner au bureau apres ca, mais bon, on est en forme, on a un peu bronze (meme un peu brule sur le haut du front a force de marcher au soleil en altitude mais on se soigne) et on prevoit de se la couler douce ce week-end. Petite consolation : il fait beau a New York, on a atteint 25 degres aujourd'hui !
_____
* Photo prise sur le site du parc, pas au peril de ma vie.

Publié dans La Dolce Vita

Commenter cet article

basilio 12/09/2008 23:01

très passionnantes ces randonnées, pour ce qui est des rosiers, c'est idem en france pour preuve mon dernier marathon du médoc 2008 où j'ai pu le constater de visu

geneline 30/04/2008 03:20

Je crois que le mildiou des rosiers et celui de la vigne ne sont pas les mêmes,mais que si les conditions sont favorables à l'un, elles le sont à l'autre et effectivement les rosiers font "vigie".Il y en a aussi en Alsace.Dolce,quand tu es en France, tu as les yeux où?! 

Marc 28/04/2008 11:40

On plante des rosiers en début de vignoble pour des raisons de prudence. Les vignes peuvent etre atteintes d'une maladie appellée le mildiou. Mais là où les vignerons sont malins, ils mettent des rosiers car les rosiers sont atteints par cette maladie avant la vigne. Donc s'ils voient que le rosier est malade, ils peuvent traiter la vigne pour qu'elle n'attrappe pas le mildiou. Voilà.

jack - envieux 26/04/2008 18:49

chouette photo et chouette weekend ... ca donne envie de se depayser quelques jours =]

Flo 25/04/2008 17:14

Superbe week end dis donc, ca me donne envie, oui le coup des gens du bureau qui te disent Have a great holiday" parce que tu as pose ton vendredi, ca me deprime grave!!