600 km aller-retour pour aller travailler tous les jours

Publié le par Dolce

NEW YORK (Reuters) - Un Californien qui effectue tous les jours 600 km aller et retour pour se rendre à son travail a remporté la palme du plus long trajet effectué par un salarié américain.
Dave Givens, un électricien de 46 ans, part de Mariposa pour aller travailler à San José, dépense 185 dollars de carburant par semaine et estime avoir fait le meilleur compromis pour concilier cadre de vie et plaisir du travail.
"J'ai trouvé un équilibre maintenant. Je pourrai trouver des emplois similaires plus près, mais pas avec le même intérêt ni la même satisfaction. Et je pourrais vivre plus près mais je n'aurais pas le cadre de vie que je désire", a déclaré le Californien.
"Pour moi, ce n'est pas un trajet si long que ça. C'est juste ce que je dois faire pour me rendre à mon travail."
Cette étude nationale sur les trajets des salariés américains a été lancée par l'entreprise de services automobiles Midas.

Publié dans Only in the USA

Commenter cet article

Dolce 29/06/2006 15:15

J'en connais qui font ca tous les jours en train !! Pas delire comme vie...

Méli 29/06/2006 09:43

Pff, c'est fou! Ca fait Lyon-Paris tous les jours! Il est fou celui-là
 

Dolce 28/06/2006 17:07

Ouais... Il a du etre berce un peu trop pres du mur celui la !

Marek 28/06/2006 00:26

Oui le plus impressionnant c'est qu'il estime avoir trouvé un équilibre optimal, alors qu'on s'attend de la personne qui remporte ce record qu'elle se plaigne à fond.

Human 28/06/2006 00:08

740 $ par mois dans le carburant, il ne doit pas être smicard ton californien. Sinon, il travaillerait pour la gloire, et les américains, travailer pour la gloire, ça ne le fait pas trop.
Nous avons actuellement de plus en plus de tarvailleurs en France qui font énomémént de trajet pour améliorer leur cadre de vie en dehors du boulot. Surtout que l'immoblier grimpe tellement haut qu'ils achètent très loin de la région parisienne pour ne citer que cette région.
Bonne continuation à toi chez les ricains.
human