Un polar américain remporte le prix de la pire première phrase

Publié le par Dolce

LOS ANGELES (Reuters) - Une phrase contenant un burrito, un ange et une pelle a été jugée suffisamment atterrante pour remporter le prix littéraire Bulwer-Lytton distinguant la pire entrée en matière d'un roman.
Le Californien Jim Guigli, concepteur mécanique à la retraite, a été proclamé vainqueur de l'édition 2006 du concours.
Sa phrase: "Le détective Bart Lasiter se trouvait dans son bureau où il observait la lumière tombant d'une unique, petite fenêtre sur son super burrito quand la porte s'est ouverte révélant une femme dont le corps disait que son dernier burrito remontait à loin, dont le visage disait que les anges existent bien et dont les yeux disaient qu'elle pouvait vous faire creuser votre propre tombe et lécher ensuite la pelle."
L'imagination de Guigli et sa détermination - il a proposé pas moins de 60 phrases différentes - lui ont également valu une "mention déshoronable" dans la catégorie de la fiction historique.
"Je voulais participer au concours pour trouver un débouché constructif à ma démence", a expliqué le lauréat.
Le prix Bulwer-Lytton a été créé en 1982 par la faculté de littérature anglaise de l'université californienne de San Jose pour rendre hommage à cet auteur victorien, dont le roman "Paul Clifford", écrit en 1830, débute ainsi: "C'était par une sombre nuit d'orage."
Au départ une blague de potaches sur le campus de San Jose, le concours attire à présent des milliers de candidats du monde entier.
Le vainqueur du grand prix ne reçoit qu'une petite somme d'argent et les autres "doivent se contenter de la célébrité", selon les organisateurs.

Publié dans Only in the USA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article