Un an que je suis revenue aux US

Publié le par Dolce

Il y a un peu plus d'un an, W*a*t*h*n*e me rappelait pour me proposer un poste et je disais oui pour profiter de l'occasion inesperee de refaire mes valises et repartir a NY, ville que j'adore, pour (aussi) y retrouver mon cheri...
Il y a un an, jour pour jour, j'embarquais dans un avion, mine de rien, avec des papillons dans le ventre, en sachant que la, c'etait "le grand saut", parce que je partais pas pour 3 ou 6 mois de stage, mais, comme disent les enfants "pour de vrai de vrai". Il y a un an, je laissais la maison de Maizeray en faisant mes valises et je savais un peu sans vouloir me l'avouer que je ne la reverrais plus jamais, et que la prochaine fois que je poserais le pied en France, ce serait beaucoup plus au Sud. Je partais avec toute l'aprehension du monde que je cachais derriere l'exaltation du
changement...
On ne dira pas non plus que ca a ete une partie de plaisir tous les jours, surtout les nuits a ne pas dormir en pensant aux soucis de visa... !
Aujourd'hui ? Je suis fiere d'etre partie, et contente d'etre la.

Merci a tous ceux qui ont permis ca... et une grosse grosse grosse pensee pour mes petits parents...

Publié dans La Dolce Vita

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laurence 19/09/2006 18:22

eh oui bon anniversaire à toi et encore merci pour ton blog qui agrémente régulièrement mon web, je le trouve sympa et complet et ne manque pas de faire suivre régulièrement tes photos ou anecdotes ...  la nostalgie des uns fait le bonheur des autres ; )
 
 

Tangavae 19/09/2006 18:00

Très heureux pour toi Dolce !J'ai de la lecture à rattraper.. :-)

Dolce 16/09/2006 16:12

Merci pour votre soutien au Dolce's blog :)

mado 16/09/2006 12:42

Amoureuse de New York, je suis tombee sur ton blog par hasard : je le trouve vraiment super et je reviendrai souvent !!!

Thierry 16/09/2006 10:50

De la joie et de la mélancolie mêlées pour cet anniversaire...  Mais bon anniversaire tout de même au pays de l'Oncle Sam, et que ta route soit encore longue, très longue !!!