Moi et mes 3600 amis

Publié le par Dolce

Oui, en fait, d'apres French Morning, on etait plus de 3600, et la file d'attente pour rentrer paraissait interminable...
Apres l'attente a l'interieur aussi (long. long. long) ou on prenait, avec Magali, des photos de la salle pour passer le temps, on a pu ecouter le choeur du Lycee Francais de New York nous chanter leur hymne (oui, le lycee francais de NY a un hymne ("Nous sommes fiers d'etre au LFNY et nous voulons vous dire why"), et une chanson sur notre planete bleue.
Enfin, escorte des delegues et de Madame son epouse, notre Nicolas est arrive, et monte sur scene.
Grosso modo, notre president ne prennait pas trop de risques en venant faire un discours aux francais de New York qui ont majoritairement vote pour lui aux elections presidentielles.
J'ai personnellement trouve son discours tres "le climat, c'est mal, vous faites des betises, et l'economie de marche, c'est mal, les financiers ont fait des betises, mais JE suis la. Heureusement". Bon. On est loin du charisme d'Obama (et du WE can au lieu du JE fais) mais au moins j'aurai vu notre president en vrai ! J'ai ete decue de ses fautes de diction aussi :
"les problemes environnementales", chez moi on dit environnementAUX"
et "je suis reconnaissant aux francais", on m'a appris ENVERS les francais.
Mais bon, peut etre que je suis ringarde, hein...
Je n'avais pas specialement envie de rester longtemps, et je me suis donc eclipsee a la fin du discours.
Et c'etait interessant aussi, de regarder le nombre de personnes degainant comme moi leur appareil photo dans la salle... (tous les petits points bleutes dans la foule)
Vous pouvez egalement lire le compte rendu de Severine ou bien l'article de French Morning.

Publié dans La Dolce Vita

Commenter cet article

Nicolas 24/09/2009 20:32


Et ben comme ça, je ne suis vraiment pas trop déçu de ne pas etre allé chercher mon invit' au Consulat...