A New York, un steak à mille dollars

Publié le par Dolce

Les steakhouses aux nappes blanches étant devenues ringardes, le steak-frite était en passe d'être délaissé pour de bon aux Etats Unis. C'était sans compter sur les nouveaux concepts de "steak-lounges", où tables en bois sont remplacées par un décor moderne à éclairage tamisé et où l'on peut s'offrir la Rolls du boeuf : le wagyu. Cette race japonaise vient renouveler le plat national et orne les menus, quand il n'est pas à lui seul le thème du restaurant. Depuis que les Etats-Unis en ont ré-autorisé l'importation fin 2005, le wagyu, ou "boeuf de Kobe", crée un réel engouement, au point qu'un restaurant italien de Madison Avenue, le Nello, peut facturer son plat 750 dollars par personne voir même 1.050 dollars pour la version à la truffe blanche. Selon John Simion, manager du Nello après chaque livraison "On appelle nos clients, et tout part en trois ou quatre jours". Le secret de ce mets au goût intense et fondant tient à l'idéale répartition du gras dans la viande. Il fut banni du territoire américain plus de quatre ans à cause de la vache folle, jusqu'à ce que Tokyo lève son propre embargo sur le bœuf américain. Depuis, les riches New-Yorkais en profitent, et apparemment, peu importe le prix. Au "Kobe Club", qu'il vient d'ouvrir, on sert des dégustations de wagyu sous un plafond hérissé de sabres de samouraïs. "La formule de l'empereur" (510 grammes de wagyu japonais) est à 295 dollars. A deux pas, le restaurant "Geisha" sert un filet de 450 grammes pour 300 dollars.
Le chef Laurent Tourondel a ouvert trois steakhouses de luxe en trois ans notamment destinée aux femmes. Il reste néanmoins sceptique quant à l'avenir du Kobe: "J'en sers, les gens sont curieux, mais beaucoup aussi font attention à ce qu'ils mangent, et le Kobe n'est pas ce qu'il y a de mieux pour la ligne". Un argument qui, à New York, pèse plus lourd que le montant de l'addition.

Publié dans Only in the USA

Commenter cet article

Dolce 25/01/2007 21:19

Perso je me contente de la pizza du coin qui est tres tres bonne !!! ;) Pour le prix, je prefere un petit week-end au soleil.

Candide 25/01/2007 18:34

Il faut être sacrement riche pour s'offrir un plat de ce prix là comme d'autres vont à la pizzeria du coin.  La mode a ses raisons....