So much for the cold !

Publié le par Dolce

C’etait une semaine ou le froid nous a oblige, faute de pouvoir rester bien au chaud sous la couette, a courir le monde et a se refugier au restaurant. Petite excuse s’il en est : Hoboken terminait sa « semaine du restaurant »,  semaine du menu a $30 pour une formule entree-plat-dessert, pour des restaurants dont l’addition devient vite salee autrement.

Du coup, entre Hobokenites, on est alle vendredi soir chez Mercy Grill, qui a ouvert recemment (apres information de mes services secrest, le 27 decembre dernier) ou nous avions reserve une table a 21 heures, et ou le « Maitre d’ » (oui, on dit comme ca, ici), nous a assure que nous pourrions poser nos augustes posterieurs dans le ¼ d’heure qui suivait.
21h25 – Legere impatience de notre part qui me fait me demander : a quoi ca sert que Ducro il se decarcasse et qu’on donne un numero de telephone quand on fait une reservation si c’est pour ne pas se faire appeler et dire qu’il y a du retard ?
21h35 – Le Maitre d’ s’affaire ailleurs, peur qu’on l’agresse en ralant en bons francais que nous sommes
21h45 – Il revient sur de lui nous dire que la prochaine table est pour nous. 22h01 – Nous sommes enfin assis. Bilan : une heure d’attente. Bienvenue dans un pays ou on ne sait pas prendre de reservation un vendredi soir.
22h05 – Quoiiiiiiiiiiiiii ???? La musique est tellement forte qu’on hurle pour passer notre commande au serveur.
22h07 – Le Maitre d’ nous offre une bouteille de vin pour se faire pardonner (et avoir son tip ?)
23h10 – tiens, un DJ est en train de s’installer a cote de nous…
23h45 – Nous sommes la derniere table qui fait encore face a l’envahisseur musical
Minuit – Nous craquons et partons.
Note pour les lecteurs – c’etait tres bon, et mes papilles comme mes oreilles s’en souviennent encore. Le volume sonore atteint des sommets dans cette vaste contree.
Samedi, grasse matinee et glandouillage a la maison, il aurait fallu un treuil pour m’extraire du canape moelleux a souhait ou j’avais decide de poser ma lethargie. Je m’en suis extraite le soir pour aller diner avec la bande de la veille chez Victor’s a Manhattan, un restaurant cubain. La encore, un tour de boissons aux frais de la maison grace a Fred qui s’est devoue pour se faire renverser un verre d’eau glacee sur les jambes.
Note pour les lecteurs – Fred attire les liquides comme un aimant les trombones.
Breve tentative post-restaurant pour aller dans un lounge aux alentours, ou on nous a evinces d’un « c’est une soiree privee ». Me demande si ca l’etait vraiment ou si le videur nous supposant du New Jersey a prefere nous ecarter. Nous terminons la soiree chez une americaine a Hoboken (les grands luxury condos du Waterfront) ou Fred se fait logiquement renverser de la biere sur le pantalon et les chaussures… Pour les autres, bonne soiree ! 
Dimanche, petit brunch entre amis chez Pipa, petit restaurant aux accents espagnols qui jouxte ABC Carpet, caverne d’Alibaba New-Yorkaise ou les lustres en cristal côtoient les gris gris indiens et la vaisselle a petits motifs.
Le soir, j’ai fait supportrice-infirmiere pour la fameuse equipe de foot FCBA* qui a resiste a l’ennemi pendant les 15 premieres minutes puis s’est fait laminer par les Raging Bulls d’en face. Thomas a vaillamment participe 4 minutes pour remplacer un jouer blesse (pour lequel je suis allee chercher de la glace au peril de ma vie, cela va sans dire).
Lundi, dure reprise et glandouille land. Mardi dure continuation et petits sushis avec une copine. Mercredi, tadam ! Tempete de neige, meetings annules, clients absents, grosse bouillasse dans la rue et surtout, Saint Valentin. Mon cheri-d’amour-que-j’aime-euh** m’a fait la surprise du restaurant a tendance asiatique Vong, du desormais celebre alsacien Jean-Georges
Vongerichten et d’un parfum qui sent bon pour l’ete.
Ca a beau etre une fete commerciale, j'aime bien les petits coeurs rouges partout et je trouve ca mimi. C'est peut etre parce que je n'ai pas d'enfants pour qui je dois ecrire les cartes de St Valentin pour tous leurs petits camarades de classe ?
Jeudi, pour se remettre du froid, on s’est entasses chez des amis a Hoboken pour une soiree DVD Pizza (faut bien s’americaniser) et on s’est regarde les Bronzes (mais pas trop en fait). Bip Bip ! Le film a vieilli, malgre tout, mais est toujours tres drole.
Ce soir ? Mystere so far… 

* Football Club des Bras Cassés
** Et qui n’est pas gnan gnan du tout

Publié dans La Dolce Vita

Commenter cet article

Dolce 18/02/2007 15:41

Hoboken = jolie petite ville collée à la rivière, n'en déplaise à Will qui semble visiblement jaloux !

Will 17/02/2007 23:02

Hoboken = pitoyable ghetto de blancs.

Dolce 17/02/2007 18:32

Eh non Laurence tu n'as pas tort cette semaine c'etait resto resto !! Ca devait etre pas malm a Paris pour toi :)

laurence 17/02/2007 13:26

EEhh mais vous ne faites qu'aller au resto ou je rêve ? ? !!! (bon je vous pardonne car comme moi samedi dernier pour la St Valentin, vous n'auriez pas pu aller au restaurant " Le 5" du célèbre Four Seasons Georges V à Paris et visiter en prime la cave de 50 000 bouteilles... . )

Marion 16/02/2007 21:38

Ah oui tu triches un peu!!!
Merci pour la recette! Cette fois ci plus d'excuse pour ne pas m'y mettre! Je vais ptete doubler les doses car c'est un repas crepes et qu'on est 6!