Playoffs, vélos et Mama Mia

Publié le par Dolce

Le week-end dernier, avec Thomas, on avait décidé de ne rien faire, et on l’a plutôt bien fait. Rien, j’entends… ! Thomas, a qui ses parents et moi voulions faire la surprise d’un vélo pour ses trente printemps, m’a tellement tannée en cette fin de semaine que j’ai craque et je lui ai dit que c’est ce qu’on voulait faire… Du coup, comme j’avais déjà largement prospecte les références, on a revisite ensemble les boutiques pour les modèles intéressants…. Et on est reparti en signant un bon de commande pour des Bianchi Boardwalk.
Bref, on s'est fait plaisir et j'espère qu'on va se faire de chouettes balades maintenant qu'on a les bestioles prêtes a l'emploi ! Du coup ce week-end, on est aussi allé a la piscine se degourdir les gambettes après un brunch un peu trop lourd a La Bonbonnière, dans le West Village. Minuscule restaurant qui tient plus du bar PMU ou les habitués du quartier ne prennent même pas la carte mais passent leur commande avant d'aller s'asseoir... ambiance décalée. La veille on était sorti entre Hobokenites au Nine, histoire de prendre un verre et de raccrocher les wagons avec la bande. Et l'avant veille (oui, je travaille actuellement sur un mode anti-chronologique), on est malheureusement allé voir perdre les Nets contre Miami dans leur fief, pour ceux qui ont suivi
Début de semaine, après ça, pas très euphorique vu la pluie qu’on s’est mangé depuis lundi….
Pour se réconcilier avec la vie, mardi soir on a fait un dîner de filles chez Bene… J’aime nos discussions tranquilou-bilou autour d’un bon repas et d’un plateau de fromage bien franchouille comme seule Bene sait l’avoir systématicienne, et Angelique nous gâte toujours avec un petit dessert… Cette fois ci c’etait de la tarte au citron ! Miam…
Mercredi relâche as usual et hier soir c’était sport, pour moi… Le plan initial était d’aller revoir Mama Mia sur Broadway. Au dernier moment, j’ai appris que le big big boss de mon client était a New York et qu’on devait diner ensemble… Au dernier moment, ça veut dire après que les places aient été achetées. Gloups. Au final, ca s’est relativement bien arrange. Le dîner s’est termine vers 21h, et comme on n’était pas si loin du théâtre, j’y ai couru faire les yeux doux aux responsables pour essayer de retrouver mes amis dedans qui avaient 1/ma place et 2/leur téléphone portable éteint sinon c’est pas drôle… Heureusement Thomas a eu la bonne idée d’allumer son portable a l’entracte et on a pu se retrouver… j’aurai au moins vu le 2eme acte ! Du coup, comme eux n’avaient pas dîné avant, on a termine chez Ruby’s Foo et on était pas dans notre lit avant 1 heures du matin… C’était très dur ce matin. D’autant plus qu’hier j’ai eu l’impression toute la journée qu’on était déjà vendredi, quelle déception aujourd’hui !
Ce soir ? Rien de prévu. Et c’est très bien comme ça !

Publié dans La Dolce Vita

Commenter cet article