Ode à Monsieur Willis Haviland Carrier

Publié le par Dolce

J'ai beau me dire que les heures de la semaine sont parfois longues (surtout apres 17 heures au bureau), je trouve que les semaines defilent in the blink of an eye, comme on dit par ici. Il neige, je cligne des yeux et paf, 40 degres a l'ombre et pas un souffle de vent, plein ete (Je remercie de tout mon coeur Monsieur Willis Haviland Carrier au passage). Quand on est petit, les grandes vacances paraissent interminables, et dis, hein, dis, c'est quand la rentree, qu'on voie enfin les copains ? Et on s'entend repondre "ca viendra bien assez vite, profite". Les heures s'etirent quand on voudrait qu'elles defilent, mais qu'est ce que l'ennui d'un gamin au bord d'une piscine face a des heures dans un bureau (heureusement climatise) ? Rhalala, tout ca, c'est plus ce que...

 

Lire la suite de Ode à Monsieur Willis Haviland Carrier sur le nouveau blog de New York, la Dolce Vita.

 

Et Devenez fan sur Facebook!

Publié dans La Dolce Vita

Commenter cet article