I do... now I don't

Publié le par Dolce

$ 4255. C'est le cout moyen d'une bague de fiancailles aux Etats-Unis. 
Alors bien sur, quand Madame ou Monsieur se rendent compte qu'ils ont dit oui dans un moment d'excitation soudaine - la taille du diamant, le champagne deja bu... - degriser peut couter cher a Monsieur. Sans compter qu'entendre piailler une americaine au diner qui appelle toute sa famille au lieu de regarder son cheri dans les yeux en lui disant merci ca peut tout a coup laisser un gout un peu amer en bouche.
Josh Opperman, createur du site internet IDoNowIDont (je veux... maintenant je veux pas) l'a bien compris. Le site, outre une mine d'informations pratique pour les pragmatiques ayant change d'avis (est ce que je peux garder la bague / quand la reprendre etc), est une plateforme de... vente aux encheres. Parce que quand on a depense $ 8000 (oui, j'ai bien ecrit huit mille dollars, cela fait environ 5500 Euros) dans une bague avec un tres gros caillou qui fait ployer la main et aveugle les spectateurs, pourquoi l'abandonner a trainer dans un tiroir a soupirs ? Autant la vendre. A defaut de partir digne, on recupere au moins un peu de cash.
C'est le cas de Josh. Il y a deux ans, sa fiancee l'a laisse avec une bague tres chere et un appartement tres vide. Gloups. Josh s'est dit que puisque c'etait comme ca, autant revendre la bague et recommencer a zero. En gagnant un peu d'argent au passage. Cependant, si son bijoutier accepte de lui reprendre, c'est seulement sur une base de 30% du cout initial. Re-Gloups.
A trente ans, il cree ainsi I Do Now I Don't. Lance en 2007, le site met en place des ventes au encheres. Josh Opperman reussit a vendre sa bague pour 70% de sa valeur. "Ca m'a aide a tourner la page" dit-il. "Et le site aide d'autres gens qui se trouvent dans la meme situation que moi", ajoute t-il.
En janvier 2007, le premier inventaire faisait etat de quatre bagues seulement. Un an apres sa creation, il y en a plus de 400 ! On y trouve egalement des robes de mariee.
Tres bonne nouvelle pour Dana Shapiro qui a paye sa robe de createur $ 9000 (plus de 6000 euros). Son cheri l'ayant trompe, elle decide de rompre, mais la robe est deja dans son placard. Sur un salaire d'infirmiere, bonjour l'angoisse... Ele vient de mettre la robe aux encheres sur I Do Now I Don't.
Les utilisatuers repetent tous en choeur "Ca nous aide a passer a autre chose". Financierement, c'est evident, cela doit aider. Mais emotionnellement, pas sur que le renflouement du compte bancaire aide a changer d'air.

Publié dans Only in the USA

Commenter cet article

JC 24/03/2008 21:38

Bonjour,Une bonne chose à savoir :tout bijou que l'on entend revendre à son prix normal  doit être signé et accompagné du certificat d'une bonne maison..."Demoiselles, IL faut se débrouiller pour se faire ofrfrir un beau diams de chez "machinchose" qui sera connu dans 100 ans et le tour est joué ! Car en plus de la valeur de la pierre s'ajoutera la valeur d'image de "machintruc"....JC

laurence 24/03/2008 20:09

eh mais moi aussi, un instant j'ai failli te demander "mais dis moi, tu ne don't pas tout de même ?"

Anne 24/03/2008 16:41

C'est tout de même incroyable!!!!! Business is business!Quelle tristesse!

Severine 24/03/2008 15:50

C'est rigolo parce que ce week-end on est alle voir la salle des diamants chez Tiffany's. Et la le budget mini a l'air bien plus eleve. Une des rares bagues dont j'ai pu voir le prix etait a 150 000 dollars et des poussieres. Pour aider a faire avaler la pilule, ils servent a leurs clients des verres d'eau plein de glace et une fois qu'ils ont signe ils leur offrent le champagne dans un salon plus isole.

Dolce 24/03/2008 14:38

Hello a toutes les deux - pas d'inquietude de mon cote, j'ai tjs la bague ;)